HdV =

   
     
    News  
     
       
  Accueil
 
L'élevage
  Spécialités
  Sélection
  Qui
 
Chevaux
  Effectif
  Produits
  Disponibles
  Etalonnage
 
Evènements
  Résume actuel
  Historique
  News
 
Pages pratiques
  Mises à jour
  Contact
  Liens
 
Envie de news idéales

J'aimerai bien n'avoir que des nouvelles agréables à annoncer : les naissances et l'évolution des poulains, les nouvelles des "petits Verseaux" devenus grands, la publication de la suite de mes recherches sur les types équins anciens,  la reprise du projet des registres Etamadeo...

Il y a tellement de sujets intéressants à étudier, tellement de savoirs qui enrichiraient notre compréhension du monde, et tellement d'actions utiles et nobles à faire dans la vie.

J'ai pléthore d'inspirations qui alimentent ma volonté de travailler efficacement tout en menant en même temps des actions humanistes autour de moi.

C'est également mon caractère actif et optimiste qui m'a permis de résister à autant d'évènements éprouvants et ma volonté de partager avec les autres des valeurs fondamentalement constructives et positives qui me motivent encore à résister.

J'aimerai annoncer également les nouvelles d'une installation stable pour le HdV, montrer de belles photos de prairies, et parler de la compagnie de personnes fiables et loyales œuvrant positivement dans les mêmes buts.

Les réalités (cruelles) :

Mais hélas, il y a des personnes qui semblent missionnées pour répandre du négatif et pour détruire la vie des autres.

J'en ai rencontré beaucoup sur ma route... Nos vies peuvent d'ailleurs se comparer à des trajectoires de véhicules, et les évènements s'illustrent assez bien avec des métaphores dans ce domaine.

Il est relativement facile de parler des évènements ponctuels et de narrer les interférences, voire les collisions avec des personnes extérieures ou de passage (je reviendrai sur ce sujet dans les News)..

En revanche, il est parfois beaucoup plus difficile de décrire les interférences avec des proches dont les actions ont été continues, avec qui il n'y a pas de réelles "collisions", donc où tout est plus insidieux, souvent masqué sous l'apparence de "bons conseils pour ton bien" mais qui peuvent être de la pire toxicité qui soit.

Ainsi, durant des années, j'ai subi des pressions familiales délétères, sous forme de "bon conseils" critiquant et contestant constamment les décisions que nous prenions (pourtant de manière raisonnée, réfléchie, après de multiples discussions), afin de nous dévier de notre trajectoire, afin de casser autant la réalisation de nos projets que de casser notre entente.

Les ingérences pour convaincre mon "copilote" d'accepter les "bons conseils" contraires à nos décisions initiales et contraires avec NOS intérêts de famille et d'entreprise ont donc toujours eu pour effet de créer des conflits, là où il n'aurait pas dû y en avoir, là où il y avait entente. Car une fois qu'ils l'avaient retourné comme une crêpe avec leurs prétendus "bons conseils", je me retrouvais seule à vouloir garder le cap, et seule contre tous.

Sous la pression de chantages familiaux, pour préserver la cohérence familiale, je cédais... Mais c'était une erreur majeure... En fait de préserver, je n'ai fait qu'endurer 3 décennies de tortures psychologiques et de déstabilisations dans tous les domaines (familial, logement, professionnel) par ces "bons conseils" qui s'opposaient constamment à ce que nous vivions NOTRE vie, afin de nous détruire, c'était le but d'ailleurs. Imposer leurs idées, leurs décisions, était bien plus important que notre bonheur. Manifestement, cela ne devait pas être supportable que nous soyons heureux à réaliser ce qui aurait pu être notre vie.

 
     
   

News : les réalités 2015

J'étais encore et toujours accaparée à compenser les conséquences délétères des décisions qui m'ont été imposées par des pressions familiales, s'opposant constamment aux avis et décisions, pourtant réfléchies et argumentées, qui auraient permis d'installer famille et HdV dans des bonnes conditions techniques, favorables et STABLES depuis longtemps.

La précarité organisée (contre mon gré et à mes dépens) a été (et est toujours) exploitée sur le plan familial par les personnes qui l'ont causée.

Elle est également exploitée par les personnes extérieures, et plus encore maintenant que je suis "femme seule", ce qui est perçue socialement comme une vulnérabilité attractive pour les vautours : vol de tout mon matériel agricole, des mois de harcèlement et de menaces jusqu'à l'assassinat de Kochise (l'étalon emblématique du HdV) et tentatives de meurtres de mes autres chevaux, par un type qui voulait me déloger de le ferme que je louais en Mayenne parce qu'il la convoitait, ce qui a été tellement traumatisant que j'ai dû déménager dans un autre département en 2015.

News 2015

(dont : assassinat de l'étalon Kochise, tentatives de meurtres des autres, destruction du site internet, sabotage de mon 4x4, déménagement de l'élevage, pillage de mon logement et de mon matériel d'élevage)

News : les réalités 2016

J'espérais avoir ENFIN trouvé un endroit où je puisse travailler tranquillement pour me reconstruire moralement et matériellement, et rétablir l'élevage dans la sérénité.

Les chevaux n'ont jamais été aussi bien installés que cet hiver : tout le monde à l'abri et avec grande surface (2000m2 de serres, c'était "royal"), foin et aliments de qualité.

Mais la majorité de mon cheptel a perdu de l'état, à mon grand désespoir... Sauf  4. Ils avaient tous le même foin, même aliments, même conditions de vie, la seule variable entre les 4 qui prospéraient et les autres qui dépérissaient, c'était l'eau : c'est comme ça que j'ai compris que il y avait un problème avec l'eau de la station de pompage.

Perturbation métabolique eau de pompage (ferrugineuse)

S'ils ont autant réagi, c'est probablement un effet de cumul par le fait d'avoir déjà subi une intoxication au Séneçon de Jacob sur un des terrains que mon ex-mari m'avait acculée à louer en ayant refusé, contre mon gré, les autres lieux d'installation plus favorables.

L'effet de l'intoxication au Séneçon de Jacob, avait déjà été majoré parce qu'avant, le métabolisme des chevaux venaient de subir une contamination bactérienne dans les mouillères d'une autre parcelle de ce bail.

Donc une succession de perturbations dont les effets se cumulent, les conduisant à réagir peut-être plus que d'autres l'auraient fait avec seulement l'eau du forage.

Pour ce qui concerne la perturbation métabolique due aux eaux de forage profond, très chargées en fer (et autres minéraux), d'après les témoignages, quand une amélioration est possible (il semblerait que ce ne soit pas tout le temps le cas, selon les sensibilités de chacun), il faut plusieurs mois pour que le métabolisme se rétablisse, donc pour qu'ils retrouvent un métabolisme au top comme ceux qui n'ont pas (ou peu) eu l'eau de la station de pompage.

De ce fait, après la contamination bactérienne dans des mouillères et après l'intoxication au Séneçon de Jacob, le problème causé par l'eau de la station de pompage est évidemment une nouvelle "tuile" dont je me serai bien passée.

Peu importe qu'ils décorent plus ou moins bien le paysage pour les promeneurs du dimanche et le voisinage (qui parlent sans savoir et agissent à tort et à travers), mais je n'ai aucune intention de les abandonner (je garde les vieux, les malades, je n'ai jamais envoyé de chevaux à l'abattoir). Je suis persévérante et patiente de nature, cela prendra le temps qu'il faudra pour leur laisser le temps de se rétablir.

Mais comme si ce souci de perturbation du métabolisme n'était pas déjà assez contrariant, depuis des mois, je subis en plus, un harcèlement avec insultes et agressions verbales, menaces, intrusions chez moi et d'autres forme de violations de ma vie privée.

J'ai eu la confirmation que les personnes qui me harcèlent et me menacent (en cherchant manifestement à me déloger) convoitent effectivement la ferme que je loue. ENCORE !

Décidemment, la convoitise et la jalousie sont manifestement des grands classiques des motivations des personnes malfaisantes.

C'est traumatisant pour moi, vu ce que j'ai déjà vécu auparavant, notamment l'année dernière, et c'est d'ailleurs en toute connaissance de cause que ces personnes comptent justement sur le cumul des traumatismes pour parvenir à m'effondrer. C'est pervers, odieux et monstrueux.

Un voisinage infernal : harcèlement et menaces

Mais il ne leur suffit pas de vouloir que je libère les lieux pour décider le propriétaire à leur vendre la ferme (il y a peu de gens qui accepteraient de louer une ferme à ce prix, vu sa rusticité, moi j'accepte, parce que c'est pour mes chevaux) : ils ne veulent pas seulement me déloger, ils veulent  m'anéantir, en anéantissant le HdV.

Non, ce n'est pas une allégation, pas une interprétation paranoïaque de ma part : c'est textuellement et clairement énoncé dans ce que ces personnes publient sur Internet !!!

Alors que je me démène constamment pour rétablir le HdV et pour bien m'occuper des chevaux, alors que je me démène activement pour générer du positif, hélas, d'autres personnes semblent missionnées pour générer le contraire : il y a des bipèdes qui se complaisent à détruire la vie des autres (tout en se parant d'une façade trompeusement positive, évidemment !) et ces personnes ont donc décidé que ce ne serait ni ici, ni maintenant que je pourrai travailler tranquillement.

Il s'agit de personnes ayant un caractère très agressif et motivées à se servir des effets de la perturbation métabolique causée par l'eau ferrugineuse, tout en cachant la cause, comme prétexte pour masquer en réalité leur autre motivation, moins avouable, de leurs actions destructrices pour me déloger.

Aux agressions verbales, intrusions chez moi, violations de ma vie privée, menaces, bref un véritable harcèlement, ils y rajoutent maintenant différentes formes de pressions et interventions sur mon entourage et des diffamations, d'abord locales puis publiées sur internet.

Leurs publications répondent à tous les critères de la définition pénale des diffamations, cf page du site legifrance.

Allégations : mensonges, mises en doute de mes propos alors que je peux prouver ce qui est avéré et argumenter les sujets de doute, informations volontairement tronquées d'éléments essentiels afin de les réattribuer à une autre cause, photos partielles pour faire croire que les chevaux n'ont pas à manger, ou pas à boire, ou ont de l'eau sale (faux) etc...
Porte atteinte à ma réputation : c'est avéré à la fois à la fois dans leur propos (fond et forme) ainsi que par le fait qu'elles contactent d'autres personnes du milieu du cheval, pour me nuire le plus possible sur le plan professionnel, alors même que ces personnes savent que je me démène pour reprendre un statut professionnel.
Nominatif et/ou identifiable : c'est le cas, avec publication directe de mon nom d'élevage, et même de mon adresse..

Et les diffamations sont aggravées :

- par des injures : "malade mentale, etc".
- par des violations de ma vie privée, dont publication de données familiales concernant mes parents, et publication.de mon adresse alors qu'elles savent pourtant pertinemment que je ne veux plus que mon adresse soit publique, et qu'elles en savent la raison motivée : protéger les chevaux, pour leur sécurité.

Cela a dépassé toutes les bornes de ma patience et de ma tolérance !!!.

Certes, je comprends bien que ces personnes étant en mal de reconnaissance sociale, se sont constituée ainsi un auditoire auprès duquel elles aiment se faire mousser (jusqu'à prétendre que c'est grâce à elle, et à ses actions sur internet, que je m'occupe de mes animaux... Pauvre fille..., ça fait plus de 30 ans que j'ai des chevaux, et je n'ai pas attendue qu'elle soit là à faire "la mouche du coche" pour m'occuper d'eux) et qu'elles se sont laissées emportées par leur enthousiasme à avoir un auditoire, composé de personnes incompétentes sur le sujet, donc manipulables et crédules, et de certaines personnes qui avaient déjà des intérêts personnel  vouloir éliminer la concurrence que le HdV pourrait faire à leurs activités, voire même des intérêts "familiaux" encore plus sordides....

J'aurai préféré ne pas parler publiquement de ces fais (bien qu'ils soient instructifs pour la compréhension de certains bipèdes) mais je ne peux laisser sans réponse la publication de mensonges, d'informations volontairement tronquées de données essentielles, ou photos orientées.

Droit de réponse aux diffamations

Alors que je me démène pour rétablir le HdV et pour travailler dans de meilleures conditions avec les chevaux, eux cherchent à anéantir mon travail. C'est monstrueux !

Il est d'ailleurs manifeste que leur intention n'est PAS, comme ils prétendent, le bien-être de mes animaux, car ils ont en même temps bien appuyé pour que je perde le prêt d'un terrain reliant les 2 parcelles de ma location, démembrant ainsi l'entité foncière de cette petite ferme et diminuant ainsi drastiquement la superficie des chevaux, et leur coupant le libre accès à une parcelle que je loue. Donc rien qui corresponde en vérité au bien-être des animaux.

La seule chose qui les motive est de m'empêcher de travailler tranquillement, en m'attaquant constamment sur plusieurs fronts en même temps (harcèlement), de sorte à me saturer d'autres démarches et problèmes à résoudre. C'est réellement éprouvant car j'ai l'impression de ne pas sortir du cauchemar de ce que j'avais déjà subi avant, et ils en rajoutent encore. C'est odieux.

Cela prend de telles proportions que ma fille aînée en est venue à envoyer un courrier à la brigade de gendarmerie pour les avertir de l'agressivité de ses personnes et de ce qu'ils ma font subir, et à leur envoyer un courrier recommandé pour les prévenir des conséquences de leurs actes et autres actions.

Mais, en vain. pour m'empêcher de m'occuper de mes chevaux, maintenant ils s'en sont pris directement et physiquement à moi.

Agression du 13/09/2016

Résumé :

Le 13 Septembre 2016, alors que j'étais tranquillement assise devant ma maison en train de lire mes sms pour définir le trajet me permettant de confirmer le rdv de visite d'une autre ferme le lendemain, les voisins se sont introduits chez moi malgré l'interdiction que je leur en ai déjà faite à de multiples reprises, compte-tenu des agressions et menaces (dont fusil en main) que j'ai déjà subies.

Malgré mes demandes réitérées de sortir de chez moi, ils ont refusé en me narguant, en me défiant, en niant même que je sois chez moi (alors que je paye un loyer).

Mme X a essayé de forcer ma porte (alors que je lui interdisais pourtant de toucher à ma porte) pour provoquer un incident avec ma chienne avec l'intention d'y trouver un motif pour la faire euthanasier (comme ils en ont déjà manifesté l'intention).

Ils ont essayé de m'empêcher d'appeler le 17, Mme X me frappant et elle a même essayé de casser mon téléphone.

Ils m'ont agressée physiquement de plusieurs violents coups à la tête, dont 2 coups de poing dans le visage par le type, me laissant KO sur le pas de ma porte.

Et pour dire à quel point ils sont "barges" : le soir même, ils publiaient sur internet que c'est moi qui les avaient agressés, que Mme était blessée et qu'eux n'ayant rien fait, ils prétendaient que je n'avais rien !!! Bin voyons !

Car "rien", c'est un mensonge et un déni de réalité !

Constat médical fait : les traces de coups que j'ai reçus sont on ne peut plus explicites ! Port d'un collier cervical (minerve) et ITT de 10 jours en visite initiale.

Il a fallu effectivement près de 10 jours pour que les hématomes se résorbent, mais les douleurs aux cervicales et au dos perdurent et m'empêchent effectivement de m'occuper des chevaux.

CQFD : leur intention de m'empêcher de m'occuper de mes chevaux est de ce fait une fois de + démontrée, en + de ce qu'ils avaient déjà publié sur Internet !

ITT de 15 jours supplémentaires, soit ITT de 25 jours, et plainte déposée pour "Violence commise en réunion suivie d'une incapacité supérieure à 8 jours".

Agression avec violences physiques du 13/09/2016

Ce n'est vraiment pas le genre de nouvelles que j'aimerai annoncer : comme je l'indiquais au début de cette page, j'aurai vraiment préféré me consacrer à annoncer d'autres sujets.

Mais j'ai beau avoir un caractère optimiste, je tiens néanmoins à donner ici une vision réaliste de la situation, ne serait-ce que pour lancer un appel à l'aide pour trouver un autre lieu pour le HdV (même en hébergement temporaire).

 

 

 

       

Dernière mise à jour : 01/10/2016

 
http://www.haras-du-verseau.fr
http://chevaux.du.verseau.free.fr